Une initiative pour les cent ans du quartier

AG 2016Hier, l’association « Les Amis de Barnabé » tenait son assemblée générale qui regroupe 70 familles.
Le but de cette association est de rassembler les habitants et de faire vivre le quartier de la Cité Bel Air autour d’événements tels que le loto, la fête des voisins, le vide-greniers, la soirée karaoké et la journée détente pétanque et pique-nique. La tenue de cette assemblée générale a été pour les adhérents de partager la galette et de partager un verre mais aussi d’évoquer la rencontre qui a eu lieu récemment avec les futurs repreneurs de la guinguette pour organiser des événements en partenariat « telles que des courses de radeaux comme elles se faisaient dans le temps ou encore des courses de modèles réduits », explique le président de l’amicale Francis Desage.
Cette assemblée générale aura aussi été l’occasion de débattre du choix des dates mais surtout de parler de l’organisation du projet majeur de l’association pour 2017. La célébration du centenaire de l’arrivée des Américains dans le quartier et la naissance de celui-ci. « Nous ayons un contact avec le consulat américain pour récupérer des documents d’archives et nous avons déjà commencé la collecte de photos d’époque dans le quartier », explique Francis Desage qui poursuit, « en collaboration avec le journaliste Pascal Serre et le maire de Boulazac nous avons commencé un travail de collecte de mémoire auprès d’anciens du quartier dont les interviews sont filmées et mises en ligne sur le site de l’association ». Une trentaine de témoignages ont déjà été recueillis et devraient servir à la création de panneaux pour une exposition qui pourra être proposée lors de l’événement, à la mairie ou pourquoi pas à la guinguette de
Barnabé. Enfin toutes ces informations devraient donner lieu à la parution d’un livre sur l’histoire du quartier. Les personnes intéressées peuvent déjà visionner les entretiens en ligne sur le site amis¬barnabe.com

« Ce site est une vitrine de nos activités et permet aux gens de nous contacter. On s’est ainsi rendu compte que beaucoup de gens qui ont hàbité dans le quartier mais n’y vivent plus s’intéressent à son histoire. Nous avons même des des personnes des États-Unis ou du Canada qui consultent notre site. Nous présumons qu’il s’agit des familles de soldats qui ont été cantonnés à Périgueux », conclut Francis Desage. Lors de l’assemblée générale, le vice-président Alain Garreau démissionnaire a été remplacé par Monique Esnard.

logo-echo Philippe Jolivet – 25 janvier 2016